Vous allez créer votre entreprise, vous devez preparer votre business plan - Axelium conseil Bretagne

Plus qu'un conseiller..... le partenaire de votre développement
Lorient, Vannes, Bretagne, un partenaire de votre développement
keracte
Aller au contenu
 
Le modèle économique

 
On parle souvent de business plan, plan d’affaires, il décrit comment votre entreprise va gagner de l’argent. On défini ici ce que vous allez proposer à la vente, vers quelles cibles ou clients, dans quel but et la façon de distribuer vers votre clientèle. On décrit tout simplement votre processu pour arriver à réaliser votre chiffre d’affaires.

 
Audelà d’une description de votre modèle économique, projet d’entreprise, il est l’outil indispensable à votre réflexion en amont de votre début d’activité. Vous permettra :

 
  1. de connaître les compétences nécessaires pour vous (par la formation) et les partenaires,
  2. la liste des moyens matériels, immatériels, humains et financiers pour le lancement de votre projet et une vision sur 3 ans,
  3. déterminer la nature, zone de votre étude de marché et donc la mise en place de votre stratégie commerciale,
  4. la réflexion sur l’organisation gestion, logistique, process de production, normes,

 
Cette démarche à pour but de savoir si votre projet correspond à un besoin et pour quelles clientèles.
Mais aussi je vous positionner de façon innovante face à une éventuelle concurrence.

 
Le business plan est un dossier qui décrit votre projet d’entreprise. Il devra donc comporter les informations suivantes :

 
  • une présentation de vous, de vos associés ou actionnaires,
  • le modèle économique validé,
  • une étude de marché et la stratégie que vous allez mettre en œuvre
  • un volet prévisionnel financiers (prévoir entre 2 et 3 projections financière sur 3 ans , une projection à minima, une projection standard et éventuellement une projection très optimiste),
  • l’avancement du projet, la détermination du retro-planning, les dates butoir
  • et une serie d’annexe

Un business model, appelé également modèle
économique ou modèle d’affaires, décrit précisément
comment votre entreprise va gagner de l’argent.
En pratique, cela consiste à définir ce que vous allez vendre, auprès de quels clients, dans quel but,
pour répondre à quels besoins, de quelle manière et pour quel bénéfice. Décrire votre modèle
économique revient donc à faire ressortir des éléments
essentiels de votre étude commerciale et de votre étude financière pour convaincre vos futurs partenaires du réalisme de votre projet. Il peut prendre plusieurs
formes et vous pouvez notamment le « dessiner »
en utilisant par exemple le business model Canvas,
aujourd’hui largement répandu. Pour un investisseur,
votre business model sera naturellement une
des pièces maîtresses de votre projet de création d’entreprise
Préparer son business plan en rédigeant une check-list et un argumentaire.

Après avoir recensé vos recettes et vos dépenses prévisionnelles, il convient de rassembler l’ensemble de ces données dans un document appelé check-list de business plan. Ce document doit réunir tous les éléments que vous avez collectés au cours de votre travail de préparation.

La check-list de préparation, qu’est-ce que c’est ?

Une check-list de business plan est un ensemble de tableaux regroupant toutes les informations nécessaires à la construction de la partie financière du business plan.

Elle permet de rassembler tous les éléments que vous avez en votre possession et ne peut donc être établie qu’à l’issue du travail de préparation.

Elle va notamment s’appuyer sur les données issues :

  • Des résultats de votre étude de marché (chiffre d’affaires prévisionnel, délai de paiement observé sur le marché),
  • Des estimations de frais effectués lors de votre travail de recensement de vos charges (investissements, frais généraux, frais financiers, frais de personnel, impôts et taxes, etc.).

La check-list de préparation, pourquoi en faire une ?

Elle est indispensable. Elle représente une trame, c’est-à-dire un véritable fil conducteur pour votre prévisionnel. Elle permet de ne rien oublier et de prendre en compte l’ensemble des données récoltées.
Une fois remplie, il vous suffira d’aller y piocher toutes les données nécessaires pour construire chacun de vos tableaux financiers : le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement prévisionnel et le tableau de trésorerie.

La check-list de préparation, comment la construire ?

Comme nous l’avons indiqué, nous vous conseillons d’opter pour une présentation sous forme de tableau ainsi qu’un argumentaire afin de favoriser une information claire et synthétique. Voici les principaux tableaux qui devront composer votre prévisionnel.

Pourquoi élaborer des tableaux financiers ?

Tout d'abord pour vérifier la faisabilité et la viabilité de votre projet de création d'entreprise.

L'établissement de ces prévisions est une démarche itérative qui permet progressivement de faire apparaître tous les besoins financiers de votre future entreprise et les possibilités de ressources qui y correspondent. Ce travail va vous permettre de faire le va-et-vient entre les options prises sur votre projet, leur traduction en termes financiers et leurs conséquences sur les équilibres financiers.
Ainsi, vous allez vérifier la cohérence financière de votre projet au fur et à mesure de son élaboration, ce qui pourra vous amener à prendre des décisions difficiles comme  :

- réduire vos ambitions sur telle ou telle option,

- ou au contraire renforcer vos fonds propres.

Ensuite pour  convaincre vos partenaires financiers, à commencer pas les banques.

De telles prévisions vous seront indispensable si vous avez recours à des financements extérieurs. Il faudra convaincre et rassurer vos partenaires en leur apportant des éléments chiffrés. Vos prévisions financières constitueront une partie importante de votre business plan.
De quels tableaux s'agit-il ?

Les choix réalisés dans la construction de votre projet de création (nature des produits/services, commercialisation, etc.) se concrétisent par des besoins humains et matériels qu'il faut maintenant évaluer de manière précise. A chaque fonction de l'entreprise (acheter, stocker, fabriquer, prospecter, vendre, etc.), il est nécessaire de faire correspondre un coût.

  • Le plan de financement initial : il permet de vérifier que vous disposez bien des capitaux nécessaires pour financer les grandes masses de dépenses nécessaires au lancement de votre entreprise. Il met en parallèle les besoins d'investissement (besoin en fonds de roulement inclus) et les ressources de financement.
  • Le compte de résultat prévisionnel : c'est un état financier que vous devez établir dans le but de présenter votre résultat net (bénéfice ou perte) et les éléments (charges et produits) qui ont permis de le calculer. Vous pourrez ainsi observer si l’activité prévisionnelle de l'entreprise va générer un montant de recettes suffisant pour couvrir les charges entraînées par les moyens humains, matériels et financiers mis en œuvre.
  • Le seuil de rentabilité : il s’agit de connaître le montant minimal de ventes/prestations pour que votre projet commence à être rentable. Ce seuil de rentabilité atteint se nomme "le point mort".
  • Le plan de trésorerie : c'est un tableau sur lequel sont portés tous les encaissements et décaissements que vous prévoyez au cours de la première année d'activité de votre entreprise, en les ventilant mois par mois. Cela vous permettra de vérifier le solde de votre trésorerie de manière méticuleuse.
  • Le plan de financement à 3 ans : une bonne structure financière est un gage de pérennité pour une nouvelle entreprise. Plus l'entreprise disposera de ressources financières stables en réserve, mieux elle fera face aux aléas de son activité. Projeter l'activité de l'entreprise sur les 3 années qui suivent sa création est l'objet du plan de financement à 3 ans. Cela permet d'anticiper les besoins en financement possibles en fonction d'hypothèses de croissance réalistes.
La création d’une entreprise est un projet qui demande de la préparation, des décisions importantes doivent être prises.  L’accompagnement à la création d’entreprise permet de mieux s’orienter dans le « labyrinthe » de la création d’entreprise, c’est un gage de pérennité de la société.

Votre conseiller peut vous accompagner pour réaliser votre projet d’entrepreneuriat !
Cette fiche vous présente les documents que vous devez lui transmettre afin d’être accompagné de manière optimale tout au long de la création de votre société et vous rappelle également les différentes étapes d’une création d’entreprise.

Pour télécharger la fiche cliquez sur l'image
9 étapes pour réussir votre création d'entreprise.

Tél : (+33) 02 90 380 799

Keracte sas copyright 2019/2020




Nos offres et expertises

Mission commerciale
Mission gestion d'entreprise
Mission sociale
Mission financière et comptable
Mission développement internet
Création d'entreprise
Keracte plus qu'un conseiller... un partenaire
Suivez nous

Tél : 02 90 380 799
Membre du réseau Axelium Conseil, Partenaire du cabinet comptable Groupe Polaris
S'inscrire à la newsletter

Tip
Retourner au contenu